Son nom vient du grec « bios » qui signifie vie et de « danza », mouvement intégré plein de sens. De l’union de ces deux mots vient la Biodanza ou Biodanse, « danse de la vie » !

La Biodanza a été créée en Amérique du Sud, dans les années 1960, par Rolando Toro Araneda. Elle s’est développée à partir de recherches concernant les effets de la musique sur le mouvement et les émotions. La Biodanza est structurée autour d’un modèle théorique qui s’appuie sur les sciences du vivant (anthropologie, biologie, éthologie, psychologie, etc).

Très répandue et pratiquée sur le continent sud-américain, elle se développe en Europe depuis 1986 où elle reçoit un accueil de plus en plus enthousiaste. En Italie, au Royaume-Uni et en Allemagne, la Biodanza commence à être reconnue comme co-adjuvant essentiel dans les programmes sociaux de prévention de la violence à l’école, de gestion du stress, etc. En France, on peut pratiquer la Biodanza dans différentes villes (cf ‘LES COURS EN FRANCE).

La Biodanza propose différentes danses en musique qui se pratiquent seul, à deux ou en groupe. Elle invite à nous exprimer de manière authentique et spontanée et retrouver ainsi le chemin naturel vers la joie de vivre.

Le groupe de Biodanza permet à la fois de se sentir protégé pour nous aider à oser davantage et de partager le plaisir de la danse dans un espace de liberté et d’accueil de chacun.

Danse du corps, du coeur et de l’âme, elle permet de :
Se percevoir intensément vivant et s’aimer comme être unique et singulier, non isolé mais ouvert sur la vie et relié aux autres.
Elargir la palette de nos expressions et exprimer ces émotions de manière intégrée au contexte.
Créer de nouveaux modes de communication, au-delà des mots.
S’abandonner au plaisir du mouvement et diminuer ainsi vigilance et contrôle.
Lâcher le stress de la vie quotidienne.

La Biodanza invite à être en lien avec nos besoins profonds qu’elle regroupe sous forme de 5 lignes :

La vitalité : elle correspond au besoin d’être en mouvement, de sentir notre énergie de vie mais aussi de réguler moments d’activité et moments de repos.
La sexualité : c’est le besoin de contact et de plaisir corporel.
La créativité : elle est liée au besoin d’expression, éveillée par la curiosité d’exploration de nouveaux horizons ou par la recherche de nouvelles solutions face à des situations de la vie.
L’affectivité : elle correspond aux besoins de nourriture, de chaleur, de communication et de partage.
La transcendance : c’est le besoin de se sentir en lien avec tout ce qui est vivant, au-delà de nous-même, avec la nature, l’univers.

La Biodanza propose d’élargir la palette de ces potentialités plus ou moins développées chez chacun, de manière à ce que chaque personne trouve ses propres réponses corporelles, affectives, existentielles et créatrices.

La Biodanza invite à être et à danser le plus possible avec « l’ici et maintenant ». Pour cela, elle utilise la « vivencia », mot espagnol qui signifie vivre pleinement l’instant présent, en lien avec ses sensations et émotions du moment.

La Biodanza s’adresse à tous. Aucune capacité particulière n’est requise. Dans un espace de liberté, dans la joie, le plaisir et la tendresse, chacun est convié à s’exprimer pleinement par la danse, seul, à deux et en groupe.

La base conceptuelle de la Biodanza® vient d’une médiation sur la vie, sur le désir de renaître de nos gestes morcelés, de notre structure de répression vide et stérile. Sans hésitation aucune, nous pourrions dire qu’elle est née de la nostalgie de l’amour ».
Rolando Toro Araneda